Un jour et demi à Münich

Je suis allé faire un aller-retour à Münich pour le travail. Durant la semaine du 27 novembre 2017, Swisslog organisait son premier Hackathon et un des teams de la final est composé de développeur de mon département. C’est pourquoi, je me suis rendu sur place, pour voir comment ils se débrouillent.

J’avais prévu de voyager tranquillement de Belp à Münich…mais un petit peu moins de 3h avant le départ, je reçois un e-mail comme quoi l’avion est annulé. 🙁 Je me dépêche afin de trouver une solution et j’irai en train pour le voyage à l’aller et je vais revenir avec l’avion à Belp. Avec ce changement, je vais me faire 6:30 de train…et arriver un petit peu plus tard que prévu. Il est 21:30 quand je retrouve les employés de Swisslog au “Der Pschorr”. Je prends un bière avec eux, le temps qu’ils finissent de manger et de payer. L’endroit est très joli et accueillant. On perd un petit peu du temps quand on aimerait payer, mais on finit par continuer notre chemin de la bière. Prochaine étape, on va à la fameuse “Hofbräuhaus am Platzl” ! D’après Bernhard, c’est l’endroit qu’il ne faut pas manquer quand on est dans le coin! Là, tradition oblige, on commande une “Mass” (petite bière d’un litre…). La bière blonde allemande n’est pas celle avec le plus de goût et est très différentes des bières belges. On la boit facilement, dans ce décor splendide, il faut le reconnaître. A minuit, ils ferment et on va au prochain bar, le Langhaus. Le bar est très international et on passe un bon moment avec canadien, australiens et autre polonaise. De plus, la déco est impressionnante, car un arbre est dans le bar et recouvert de vrai houblon! Bref, on passe une belle soirée.

Le lendemain, je suis attentif au Hackathon et la journée se passe bien. Vers 15:45, je prends la direction de l’aéroport. En route, je fais un petit arrêt à la fameuse “Marienplatz”. Là, le marché de Noël a déjà commencé et j’en profite pour y faire un petit tour.

Le retour à la maison se passe bien et j’atterris à Belp…sous la neige! A la fin de la piste d’atterrissage, l’avion fait demi-tour et revient vers le bâtiment. On marche sur le tarmac pour sortir de l’aéroport. Spécial, mais belle expérience. 

Bref, cet aller-retour à Münich ne m’a pas permis de voir beaucoup de choses de la ville, mais ce fut intéressant, une fois d’être dans une nouvelle ville et d’avoir expérimenter la Mass de Hofbräuhaus ! Prost!

Aller-Retour en Belgique pour le travail

Je n’étais pas très heureux d’apprendre que le mardi après mes vacances (rentré le dimanche soir de Sardaigne…) que je dois aller en Belgique pour le travail. La situation n’était pas top. Je me rends en belgique le 10 octobre de Bonne heure (l’avion décolle a 7:25 de Zurich!!!) et reviens le 11 octobre tard dans la nuit à la maison.

Malgré tout, j’y suis allé sans trop y réfléchir… Sur le chemin pour Courcelles, première surprise: Je passe par le champ de bataille de Waterloo! Je n’ai pas le temps de m’y arrêter, mais je passe sur un bout d’histoire. Il y a aussi la dernière maison où Napoleon fut présent pour diriger sa dernière bataille. Sympa comme bout d’histoire.

La journée de travail est longue et Je me réjouis de la bière durant le souper. Dans le restaurant, en mangeant un château brillant cuit au feu de bois, il y a beaucoup de St-Feuillien sur la carte. Cela m’intrigue et finalement, l’hôtel qui est à La Louvière, est à 3km du village Le Roeulx…la source de la St-Feuillien!

Le lendemain, en me rendant chez le client, Je fais un petit détour par la brasserie! La porte qui donne sur la cours est ouverte et Je rentre. C’est un bel immeuble, en brique rouge, avec un beau décor, du houblon qui grimpe sur un fil devant un mur, des grandes baies vitrées donnant sur les cuves, une partie ancienne… bref, ca m’a redonné le moral du voyage! Être ici, avec le nombre de bière qu’on a bu au tennis (avec la Chimay), ca reste un mythe pour moi! Je suis comme un gamin et fais quelques photos.

Avec le travail, Je n’ai pas eu le temps de voir autre chose. De plus j’étais stress a l’aéroport Pour prendre l’avion a temps. Mais jai quand même bu un Bonne grosse Leffe brune a la pression avant de monter dans l’avion.

Je pense qu’on va venir une fois en vacances dans le coin. Pas uniquement pour les bières ou les frites, Mais j’ai toujours voulu visiter la Belgique. On verra si une fois c’est faisable. Éventuellement, ce sera sur le chemin de la hollande.

Prolongation de l’été en Sardaigne

Depuis le temps qu’on voulait y aller, on est enfin parti en vacances en Sardaigne! Nous sommes allés durant 3 semaines avec notre camping-car du 16 septembre au 8 octobre. On a prit le ferry de Gêne a Porto Torres de nuit avec une cabine. C’était un excellent choix qui nous a fait gagné du temps et réduire le nombre de kilomètres.

Au final, on aura fait principalement la côte ouest avec un bref aperçu du nord et du centre (au sud). On s’est baigné quasiment tout les jours, car on a été chanceux avec la météo; 2 jours de vent dont un avec de la pluie. Sinon, tous les jours il faisait en moyenne entre 27 et 30 degrés. On a essayé beaucoup de plages, toutes paradisiaques avec l’eau claire et la plus part du sable blanc et fin. Dans les terres, on est allé voir des chevaux sauvages ainsi que deux nuargues (Su Nuraxi à Barumini et Santu Antine vers Thiesi).

Bref, ce fut un voyage génial Pour toute la famille et Je pense on va y revenir. Avec le camping-car, on a souvent pu dormir “sauvage” et j’avais l’impression de faire des vacances d’été…en automne.

Ce qu’on a spécialement apprécié sont:

  • La nourriture italienne (pâtes et pizzas)
  • Les différentes plages (Piscinas, Is Arutas, Lu Bagnu, Cala Domestica, Torre Chia,…et plein d’autres)
  • Le site de Nora
  • La visite des deux plus importantes nuargues (Su Nuraxi et Santu Antu)
  • Les chevaux du plateau de Gesturi
  • Le Sahara et les dunes de Piscinas…avec les routes/pistes où l’on traverse deux rivières en camping-car.
  • La possibilité de faire du camping sauvage…a côté d’autres camping-car surtout allemand ou des fois suisse (dommage, manque d’être des fois seul)
  • Quelques villes: Alghero, Bosa, Iglesias
  • Les restaurants et leur accueil pour la famille.
  • La charcuterie sarde…dont le jambon salé…un délice pas cher!
  • Se retrouver en famille pour nous durant 3 semaines…un régal pour petits et grands!

Départ: 16.09.2017

Retour: 08.10.2017

Distance: 2’169km

Nuités: 22

Séjour au Vietnam pour le travail

Wow, quel voyage! Je ne m’étais pas du tout préparé et je ne savais pas à quoi m’attendre. Je savais juste qu’il allait faire très chaud et très humide…mais la aussi je m’étais trompé…il a fait encore plus chaud que je ne le pensais et au bout d’une heure de marche, avec l’humidité, on dégouline! L’applicaltion météo indiquait une température ressentie (du a l’humidité) de 45 degrés!!! Au final, je suis allé au Vietnam pour le travail et j’ai beaucoup travaillé, donc eu peu de temps pour tout faire. Surtout que je n’ai pas voulu prolonger mon séjour (on est bientot en vacances et je suis plus utile à la maison ces temps-ci). 

Bref, ce fut un très joli aperçu de cette ville où les gens sont extrêmement accueillant et vous font un sourire gratuitement tout le temps. J’ai toujours très bien mangé…avec les baguettes en “prises touristes” comme dirait un collègue de travail.

Voici les quelques endroits où je me suis rendu:

Week-end de pêche

Cette année, pour l’anniversaire de mon papa, on lui avait offert un week-end de pêche avec le camping-car. On a du changer la date et au lieu de partir le vendredi au milieu de l’après-midi, on est parti le samedi matin seulement. Et pour cette première, on partira que les deux (Daniela doit travailler et juste pour une nuit, c’est beaucoup de stress).

Après avoir chargé la voiture et transvasé les affaires dans le camping-car à Kirschlindach, on est parti en direction de l’oberland bernois. On s’arrête vers Reichenbach pour commencer de pêcher dans la Kander. Là, mon papa sort 4 truites qui n’ont pas la mesure. De mon côté, juste deux touches… Vers 14h30, on reprend la route pour monter vers le lac d’Engstlenalp. Une fois installé, on part pour pêcher au lac. Après au moins 5h de pêche, nous n’avons sorti aucun poisson! Heuresuement que la fondue dans le bus et sous l’orage est au rendez-vous une fois rentré vers 21h15.

Le dimanche, on met le réveil à 5h15 et 15 minutes plus tard, nous voici au bord du lac, prêt à pêcher dans la peine ombre. Malheureusement, on essaie tout jusqu’à 10h…sans succès! On redescendt de la montagne pour retourner dans la Kander et là, un festival de p^che! On sort chacun au moins une vingtaine de truites…trop petites pour être conservées. Sauf chez moi, j’arrive à en sortir deux qui ont la mesure. La première fit 27cm et la seconde 28cm. Sur le chemin du retour, on essaie de retrouver un coin dans la Gürbe…mais en vain. On finit par rentrer vers 19h30, poser le bus et revenir à la maison après un superbe week-end!