Les buissons sont enlevés

Après avoir fêté et bu un verre à la santé sur notre projet, Jörg n’a pas attendu et est venu couper les buissons aujourd’hui avec sa tronçonneuse! Personne n’était à la maison et c’est une mini surprise de voir le (fameux) lilas coupé et son voisin le forsythia aussi. Mais cette étape donne presque le top départ des travaux! Car on voulait épargner jusqu’au dernier moment ce beau lilas et maintenant qu’il n’est plus là…les travaux peuvent commencer!

Il faut toujours y croire!

Voilà un projet dont l’idée a germé début 2014 dans nos têtes. Le premier plan que l’on a dessiné est daté du 26.03.2014. Il aura fallu changer deux fois d’architecte pour enfin trouver exactement ce que l’on voulait avoir/faire. Après de longues discussions, d’échanges de version de plan et autre négociations, nous avons fait la première demande de permis de construire le 26.05.2016 à la ville de Bienne. Après avoir invalidé les 10 points d’opposition de notre voisine, la ville nous donne notre permis de construire le 17.10.2016 ! Malheureusement, nous avons un recours sur cette décision et nous voilà parti dans les méandres de la justice et des tribunaux. En première instance, auprès de la Bau-, Verkehrs- und Energiedirektion, nous avons perdu le 24.05.2017 à cause de la place de parc. La ville de Bienne et nous-même faisons recours envers cette décision. Malheureusement, le tribunal administratif du canton de Berne donne raison au BVE…et le 18.04.2018 nous perdons toute espoir sur ce dossier. Nous avons perdu et nous voilà de retour « à la case départ »…après avoir laissé des dizaines de milliers de francs…pour rien. Les 10cm de la place de parc passent très mal, mais nous ne baissons pas les bras. Après modification du projet et clarification de la place de parc, on dépose une nouvelle demande de permis de construire le 05.07.2018 à la ville de Bienne. Après quelques clarifications au niveau de l’énergie…on apprend le 16.08.2018 que notre voisine a fait opposition sur « que » 7 points cette fois-ci. Nous modifions le projet en mettant la PAC à l’intérieur pour éviter d’autres problèmes sur l’opposition. La voisine retirera le points d’opposition sur la PAC, car plus besoin d’un permis de construire pour le faire. C’est le 12.11.2018 que nous recevons pour la Xème fois le permis de construire de la ville. Mais vu qu’il y a eu une opposition, nous devons attendre les 30 jours pour un éventuel possible recours sur la décision de la ville. C’est avec une grande joie que nous avons reçu le feu vert de la ville de Bienne le 17.12.2018, comme quoi il n’y avait pas de recours ! On peut enfin aller de l’avant !

Voici quelques chiffres clé par où nous sommes passés :

  • 692 Jours soit 1 an, 10 mois et 23 jours : durée du premier permis de construire jusqu’à son refus.
  • 165 Jours soit 5 mois et 12 jours : durée du second permis de construire jusqu’à sa validation.
  • 940 Jours soit 2 ans, 6 mois et 27 jours : durée totale entre le dépôt du premier permis de construire et la validation du second.
  • 17 points d’opposition sur 2 demandes de permis de construire
  • Des centaines de pages d’avocats et de tribunaux…
  • Des milliers de francs injectés dans cette histoire administrative…

Prochaine étape: Séance de planification en janvier 2019 afin de tout planifier et de discuter avec les artisants…notre rêve devient réalité…et le Père Noël, cette année, à bel et bien existé!

Nouvelle demande de permis de construire

Après avoir reçu la réponse du tribunal cantonal, tout le monde nous a conseillé d’en arrêter là, que c’était peine perdu à cause de la place de parc. Nous avons rediscuter avec la ville et trouvé une solution à l’unique problème de la place de parc sur l’autre permis de construire. Nous avons modifié les plans. Enfin pas grand-chose, car c’était de laisser le muret qui donne sur la route, sur toute sa longueur. De ce fait, nous n’avons plus la possibilité de venir avec une voiture…nous avons le droit de la parquer chez le voisin (Ramseier). Nous avons fait toutes les démarches officielles pour que ce soit reconnu et en ordre. Avant de partir pour trois semaines de vacances en Norvège, c’est avec un grand sourire que je vais apporter notre demande à la ville de Bienne. Je l’apporte en main propre et à voir, la ville va travailler dessus durant nos vacances. On peut partir l’esprit tranquille et se reposer de toutes ces histoires.

Décision du tribunal cantonal

Nous venons de recevoir la réponse du tribunal administratif cantonal. Après avoir eu un mini espoir, vu que notre avocate a dû donner ces notes d’honoraires, tout s’est écroulé en ouvrant la lettre. Nous avons perdu pour 10cm ! Je ne vais pas entrer dans les détails, mais d’après le règlement, toute pluie tombée sur notre parcelle doit être recyclée sur notre parcelle. Nous avons installé deux chambre de drainage à cet effet et c’est environ 15’000.- en plus pour le projet. Bref, nous l’avons accepté et fait. Maintenant, nous avons perdu pour 10cm, car une place de parc doit faire 5m de long…et avoir encore 50cm pour un profil de dégagement (Lichtraumprofile). Dans notre cas, nous avons 5,4m au total pour la place de parc. Donc il manque 10cm pour être règlementaire. Le pire, ils disent qu’ils ne peuvent pas faire des exceptions pour les 10cm, car ils ont besoin de cette place pour déneiger les routes en hiver. C’est là que je trouve incroyable. Car cela fait depuis 1954 qu’il y a exactement 0mm de profile de dégagement entre la route et notre parcelle, vu qu’il y a un mur qui arrive exactement à la frontière de la parcelle et de la route ! Comment ils ont fait jusqu’à aujourd’hui pour enlever la neige sur la route ? Car ce n’est pas depuis l’hiver 2019 où il y aura la première neige depuis plus de 60ans. Et l’autre point qui nous hérisse les poils…c’est : je croyais que toute neige/pluie qui tombe sur une parcelle doit se recycler sur la parcelle…comment est-ce possible que la neige qui tombe sur la route doit être recyclée sur notre parcelle ?!? On vit vraiment dans un monde de règlement qui ne servent pas tous à quelque chose…où qui fait sens.

Nous voilà 2ans plus tard, quelques dizaines de milliers de francs en moins et très certainement sur la case départ. Mais on garde le moral, c’est déjà ça.

La saga continue…au tribunal cantonal

Vu la réponse négative du canton et après discussion avec notre avocate, on a décidé de faire recours envers la décision du canton de Berne. Le permis de construire va dans les mains du tribunal cantonal. Cette fois-ci, il y aura moins d’échanges avec les partis et plus sur les faits. Notre dossier tient bien la route et dénonce aussi les propos mensongers que la voisine a tenus dans les dossiers précédents. De plus, on a la chance que la ville de Bienne fait aussi recours contre la décision! Car la décision du canton n’a pas tenu compte du règlement communal…et si on perd, ce n’est pas que la place de parc “Rebetez” qui es mis en cause, mais un grand nombres de places dans la ville et surtout le règlement a revoir. Bref, on y crois et tous les dossiers ont étés remis dans les délais par tous les partis, mi-août. Ça veut dire qu’on espère avoir quelques nouvelles ou la décision dans le courant du mois de novembre ou décembre 2017. On espère aussi que le tribunal vient sur les lieux pour constater l situation pars elle même et non que théoriquement.

Bref, la saga n’est pas encore terminée et Pour dire qu’on voulait avoir terminé de construire a la naissance de Naël…qui va bientôt fêter sa première année! Un jour ou l’autre, on pourra réaliser notre rêve et agrandir la maison pour pouvoir profiter de plus d’espaces pour les enfants.